Un lourd secret révélé

Pondu le 30 avril 2007 - 11 commentaires

Il y a des secrets de famille qui sont lourds à garder. Tellement lourds qu’à un moment ils finissent par se retrouver dans une saga de l’été, ou bien un dimanche soir sur France 3. c’est une constante, on n’y peut rien.

Je vais donc vous parler de mon frère, sobrement appelé Frangin. Pourquoi donc je vous parle de lui : hé bien pour commencer parce que j’en ai envie, et ensuite parce que comme il n’a toujours pas Internet, pas de risque qu’il me lise1.

Frangin a un but dans la vie. Il veut devenir Maître du Monde. Certes, c’est assez banal, on en a tous un dans la famille qui veut faire son mariole. Sauf que là, Frangin avait des idées bien développées pour y arriver, notamment prendre le pouvoir à l’aide de ses dents. Le postulat de départ était que la dentiste lui avait dit : « ouuh, mais que vous avez de belles dents ! ». Tout fier, Frangin a aussitôt pensé à commercialiser un dentier fabriqué à partir de ses empreintes dentaires, ce qui lui aurait assuré richesse et soutien de la part des dirigeants du monde entier (qui sont les premiers concernés par une dentition parfaite, et une dentition tout court d’ailleurs). Petit à petit il aurait eu le monopole du dentier, puis il aurait imposé par ses soutiens que tout le monde porte un dentier, et à force il serait arrivé au sommet à coup de corruption, arrachage de dents et promesses au Colgate.

Ce rêve s’est malheureusement écroulé lorsque Frangin a appris qu’en fait il avait une dent pourrie.

Ne croyez pas pour autant que j’en sois attristé : après tout, le triste sort qu’il me réservait était d’importer une mine de sel à ciel ouvert en sibérie pour qu’y travaille. Un goulag rien que pour moi, m’a-t-il dit. Frangine, grande amatrice d’équitation, aurait été obligée de travailler dans une boucherie chevaline, ce qui aurait été très rigolo puisqu’à l’instar de ces écervelés amoureux du poney elle pense que manger du cheval c’est se préparer une damnation éternelle à coup sûr2. Quand aux Autorités Parentales (notez les majuscules respectueuses, car je suis un bon fils), elles auraient été exilées dans un paradis tropical où elles auraient eu à gérer une république bananière.

On ne sait jamais, des fois qu’un petit dictateur en puissance mais sans imagination nous lise, il pourra toujours embaucher Frangin comme conseiller spécial. Mais pour la partie où il est question de moi, il peut s’abstenir3.

 Note : Malgré les apparences, tout ce qui est narré ici est véridique.


  1. Je crois que quelque soit le fournisseur, quand il y a un problème de câblage c’est un peu la patate chaude, on tente de la refiler à son voisin pour s’en débarrasser. Sauf qu’en dégroupage total y a personne d’autre, alors le jeu consiste à faire pourrir la situation en attendant que le client excédé finisse par claquer la porte. 

  2. En même temps, elle m’a montré une revue de chevaux qui publiait une étude extrêmement douteuse disant que la viande chevaline était cancérigène. Comment voulez-vous que la jeunesse aille mieux si on lui bourre le mou de conneries, les rédacteurs de ce torchon devraient pourtant être conscients qu’ils ont des responsabilités envers leurs lecteurs. 

  3. En revanche, pour Frangine elle mérite de bosser dans une boucherie chevaline, ça lui fera les pieds. 

Je n'ai jamais lu un tel ramassis de conneries, vite je commente !


Flash Game (Part. 4)

Pondu le 25 avril 2007 - 1 commentaire

Bonjour, je suis de retour pour vous faire gâcher votre précieux temps. Aujourd’hui on va descendre du zombi dans un jeu très rigolo.

http://www.crazymonkeygames.com/Boxhead-More-Rooms.html

apparemment on peut changer d’arme et balancer des grenades mais l’interface n’est pas super claire de ce côté.

En tout cas les rouges (des communistes ?) sont super durs à abattre. A noter que plutôt que de pianoter comme un porc sur la barre espace, il suffit de laisser la touche enfoncée. C’est mieux pour vous et pour le clavier.

Je connais personnellement Chuck Norris, vite je commente !


Ma vie intime enfin révélée (mais pas trop)

Pondu le 24 avril 2007 - 9 commentaires

Une certaine personne dont le super-pouvoir est de faire des piémontaises fabuleuses m’a dit l’autre jour que mes notes c’était du n’importe quoi. Enfin elle ne l’a pas formulé comme ça, mais j’ai bien vu que c’était ce qu’elle pensait. Soit, c’est son droit.

Je vais donc vous délivrer une note beaucoup plus basique classique1, un 3615 MAVIE2.

Figurez-vous que dimanche soir, j’ai sorti mes poubelles. Des détritus tout à fait ordinaires certes, mais qui sont néanmoins incapables de se propulser eux-mêmes vers l’emplacement communément réservé à leur stationnement en l’attente d’un ramassage par les services de collecte des déchets (qui a lieu les lundi, mercredi et jeudi matin). Quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’en T-shirt la température extérieure vers minuit était tout à fait supportable, voire même plaisante. Au mois d’avril, avouez tout de même qu’on n’a jamais vu ça. J’ai donc abordé ce sujet ô combien universel avec la personne qui était venue sortir les poubelles en même temps que moi, qui m’a dit que c’était à cause des extra-terrestres stationnés au-dessus de la Terre.

Intrigué, je me retourne vers lui et constate avec stupéfaction que le quidam dispose de deux paires d’yeux et d’une peau violette (d’aucuns auraient dit mauve, mais ils auraient eu tort). Et un être disposant de telles caractéristiques ne peut se tromper, c’est bien connu.

Il m’a livré la vérité sur le dérèglement climatique et la fin du monde de façon fort simple, avant de disparaître dans une téléportation que n’aurait pas renié ce brave docteur Spock et ses oreilles pointues.

Je mangerais bien un peu de piémontaise moi…

NB : Ah oui, nos problèmes de météo sont le fait d’un rayon chauffant sorti de leur grosse soucoupe volante pour faire dévier la Terre de son orbite, la précipiter sur le Soleil et ainsi libérer la place pour qu’on y construise un parking spatial. Et je tiens ça d’un extra-terrestre coiffeur, donc la source est super fiable.


  1. Mon prof d’anglais de BTS se serait arraché les cheveux en lisant ça, mais c’est trop compliqué de vous expliquer pourquoi. 

  2. Oui je sais je devrais laisser le minitel mourir en paix, mais c’est quand même une fierté nationale

Je connais personnellement Chuck Norris, vite je commente !


Mes mots-clés (Part. 1)

Pondu le 19 avril 2007 - 5 commentaires

En consultant la liste des mots-clés utilisés pour arriver jusqu’à mon site, j’ai vu ceci :

« Mon mec est feignant, que faire ? »

Ah ah, judicieuse question1. Nous supposerons pour la suite des évènements que la personne qui pose ainsi la question est une jeune femme, que nous appellerons Lisa.

Chère Lisa,  ton mec est une feignasse. D’abord c’est toi qui le dis, si ça se trouve il n’est pas du tout de cet avis, si ça se trouve il est même de bonne foi en protestant contre ton affirmation. Mais admettons que tu aies raison. Alors, ma petite Louise, quel est son crime ? Il ne range pas ses chaussettes sales dans la panière, il s’essuie les mains avec le mauvais torchon, le torchon à vaisselle ? Pire, il laisse traîner les propectus sur la table ? Mon dieu, quel salaud…

Maryse, il faut que tu saches que les hommes ont probablement des dispositions génétiques au bordel. De plus, ils sont beaucoup plus pragmatiques. Pourquoi se pourrir la vie avec des détails, alors qu’on vit bien moins stressé en se laissant un peu aller. Marie, tu dois te dire : « Mais de quoi se mêle cet abruti ? ». Alors d’abord c’est toi qui est venue me chercher avec ta recherche sous Google, donc tu restes calme je te prie, ensuite je suis extrêmement bien placé pour t’aider à comprendre ton bonhomme puisque je suis moi-même un feignant. Alors Malika, tu la ramènes moins hein ?

 D’abord, évaluons ensemble le degré de feignantise de ton homme : a) refuse-t-il toute tâche ménagère ? b) S’y plie-t-il, mais de mauvaise foi ? c) Es-tu simplement obligée de lui dire quoi faire dans votre petit nid ?

a) Ecoutes ma grande, si ton mec refuse de comprendre qu’un couple c’est avant tout du partage, je te suggère fortement de songer à trouver quelqu’un d’autre, et si tu t’y refuses et bien acceptes ton sort.

b) Aïe aïe aïe, Marina, le ménage c’est vraiment un truc super chiant, et tu voudrais qu’il le fasse avec le sourire ? Un homme c’est comme une femme, ça adore se plaindre. Alors tu vas dire : « Ah ouais, et bien moi je me plains pas, et il faut que je fasse tout dans cette maison ! ». Vraiment Manon, et qu’est-ce que tu es en train de faire là ?

c) Oooh, pauvre petite chose, tu es obligée de dire à ton mec quoi faire ! Tu donnes un ordre et il l’exécute. Il te permet d’assouvir ton besoin maladif de tout contrôler et tu trouves le moyen de lui en vouloir ? Allons Aurore, ce n’est pas sérieux. Regardes, tu aurais pu tomber sur le cas a) ou b), et là quand même tu nous chies une putain de pendule king size parce que ton gars est seulement ‘presque’ parfait au lieu d’être un demi-dieu descendu sur Terre pour répondre à tous tes désirs.

Voilà Claire, j’espère avoir répondu à tes attentes avec toute la clarté dont je dispose. Bien sûr, tu n’es pas obligée de me croire, je comprends que mon discours ait l’air d’être machiste, aigri et persifleur. Et en fait, c’est le cas. N’empêche que tu as désormais un point de vue purement masculin sur ton affaire, et que ce que ton mec ne t’as pas dit (sinon tu n’aurais pas googlé2 ta question), moi je te le révèle. Et gratuitement en plus. Par contre, pour les solutions à ton problème, j’ai bien quelques idées mais à tous les coups ça te plaira pas, je ne les aborderai donc pas.

Sauf que tu ne verras jamais cette note ma chère Nadine, car soit tu t’es résignée, soit tu as largué ton bonhomme, mais en tout cas je doute que tu revienne ici spécifiquement pour voir si j’ai pas par hasard répondu à ta question. Donc c’est ballot, j’ai fait une belle note pour rien3.


  1. Il est d’ailleurs étonnant que la personne formule sa requête sous forme de question à Google, qui devient dans la tête des gens une sorte de gourou qui aurait réponse à tout. 

  2. En anglais, on utilise maintenant to google pour désigner la recherche sur google.  

  3. Oui je sais, toutes mes notes sont inutiles. Je vous vois vous demander devant votre écran pourquoi, mais pourquoi vous perdez votre précieux temps pour lire toutes ces âneries. 

Je suis un fan de curling, vite je commente !


Oh no ! More imps !

Pondu le 16 avril 2007 - 6 commentaires

Je tiens à rassurer les deux robots spammeurs qui tentent de venir me polluer régulièrement, je vais bien. Mon escapade chez les lutins s’est bien terminée, je suis entier et pas plus sain d’esprit qu’auparavant.

Après un superbe retard de 30 minutes de la SNCF pour arriver sur Paris, voilà que cette agglomération que j’abbhore  a eu la bonne idée de posséder deux rues des Boulets. Déjà un nom pareil, faut aller le chercher, mais en plus il existe deux fois : la rue de Boulets et la rue NEUVE des Boulets. Bref, une fois arrivé, c’est l’heure de la rencontre. J’ai magnifiquement reconnu tout le monde, sans me planter ni rien.

On a donc passé la soirée à deviser des lutins, et un peu de la politique (mais sur ce terrain le roi s’est retrouvé un peu seul quand même). L’occasion d’aborder les sujets qui fâchent, comme la triche manifeste du lotolutin ou cette foutue réforme des bâtiments.

Perfouras était en cuisine, enchaînant les crêpes. Je pense que si on l’avait laissé faire, on aurait pu nourrir une petite centaine de personnes pendant 15 jours.

MQB, qui a avoué le ridicule de son nom, est un fayot auprès du roi même en vrai. Mais il vise super bien les gens quand il leur jète un truc du haut du 7e étage. Et merci à lui de m’avoir accueilli.

Le roi est un looser, c’était le seul à fumer.

Kyubi a passé sa soirée à chercher qui pouvait bien être son 3e gamin.

Neitanod va tricher comme un porc au Graineball, puisqu’il est le seul à savoir quels entraîneurs valent le coup.

Dric est bien content d’avoir vu cette brochette de mécréants.

Seulement 10 minutes de retard au retour, et un bouquin de 650 pages torché pendant ce bref séjour. Je me suis bien marré, j’ai appris deux-trois trucs sur les gens qui viennent sur le royaume. A refaire sans hésiter.

Je parle souvent pour ne rien dire, vite je commente !


Les lutins en vrai

Pondu le 13 avril 2007 - 3 commentaires

Ca fait depuis juillet 2005 que je suis membre du Royaume des Lutins. Ca fait donc plus d’un an et demi que je papote avec des gens sans les avoir jamais vu en vrai.

Je vais donc en voir quelqu’uns samedi soir, chez ce bon MQB (qui attend toujours avec impatience son WordPress sous Free) sur Paris. Bien évidemment, la noisette sera à l’honneur grâce à l’adjonction sur les  crêpes d’une bonne couche de Nutella.

Si ça se trouve, les lutins en vrai sont une belle bande de sociopathes qui aiment dévorer le foie de leurs invités. C’est une éventualité qui bien qu’étant peu probable n’est pas impossible. Mais j’ai trouvé la parade : si jamais je ne poste plus de notes sur ce blog pendant 15 jours prévenez la police, qu’elle aille voir ce qui se trame sombrement sur Lutins.net.

Il reste aussi la probabilité qu’ils soient des gens tout à fait normaux et que je passe une bien bonne soirée. Et je vais pouvoir voir si le roi a effectivement la même tête que son avatar.

Je connais personnellement Chuck Norris, vite je commente !


Du papier de panda

Pondu le 10 avril 2007 - 5 commentaires

Moi j’aime bien les pandas.

Le panda est un animal que tout le monde aime, parce qu’il ressemble à un gros nounours tout mignon. Et aussi parce qu’il ne bouffe pas de viande, contrairement à ces collègues ursidés1. Et ça, c’est un bon point pour lui. Imaginez qu’il se goinfre de petits humains pour son goûter ? Il aurait l’air nettement moins mignon avec sa belle fourrure toute tâchée de sang.

Enumérons ensemble les caractéristiques du panda :

  • Le panda est un bestiau plutôt zen. Il est placide et tout tranquille, mais il pourrait très bien vous arracher la tête d’un coup de patte.
  • On passe des films porno aux pandas pour qu’ils se reproduisent, et pourtant le sexe ça les intéresse pas vraiment. Quel autre animal a le droit à un tel traitement de faveur ?
  • Le panda a une alimentation pas du tout variée, et alors qu’il fait partie du genre des nounours qui sont quand même carnivores, lui se la pète en ne bouffant que du bambou qu’il est en plus presque incapable de digérer.

Voilà, pour dire que c’est quand même assez étonnant qu’un animal aussi stupide dans ses choix de vie ait pu survivre aussi longtemps. Mais des chinois ont trouvé le truc pour que cette feignasse en fourrure se rende un poil utile : ils comptent faire du papier avec les pandas.

En fait, ils ne vont pas abattre des pandas pour ça (ils ont déjà assez de mal à les garder en vie), mais ils vont utiliser leurs déjections. Hé ouais, du papier en caca de panda. Explication un poil scientifique : le panda ne digère que 17% de ce qu’il avale, et comme son alimentation est à 95% végétale (du bambou, on vous l’a déjà dit), ça fait environ 84% de matière végétale rejetée par le panda2. Et avec ça, on peut faire de la pâte à papier d’une excellente qualité parait-il.

Je suis partagé dans les utilisations qu’on pourrait faire d’un tel papier. D’un côté ça vient du panda, un animal noble, urbain et rigolo, de l’autre ça reste quand même du caca. Il faudrait donc réserver son utilisation à des supports qui ont besoin d’être classe mais qui ne servent à rien.

Comme les cartes de visite par exemple.

Rien de plus pompeux que la carte de visite. Déjà, c’est un signe de pouvoir : les sous-fifres n’en ont pas, qu’en feraient-ils ? Ensuite, ça fait classe pour un vendeur/négociant/consultant/représentant de tendre une carte d’un air décontracté et complice, le tout accompagné d’un sourire commercial au colgate blancheur.

Si on raccourcit un peu ce propos, ça donne :

Les commerciaux, c’est du caca de panda.

C’est tellement vrai que ça m’arrache une larme.

Source : Tropbontropcon.fr, Wikipédia.


  1. Le correcteur orthographique de Firefox (panda rouge, on est en plein dans le sujet) me propose boursicoté en remplacement de oursidé. Ca n’a aucun rapport mais j’adore ce mot. Edit : bon en fait c’est ursidé et pas oursidé. Du coup, Firefox propose sidérant en remplacement… 

  2. Pour une fois, les chiffres sont exacts. Ca n’arrive pas souvent ici, mais là c’est le cas. 

Je veux payer moins d'impôts, vite je commente !


Parlons de sexe

Pondu le 4 avril 2007 - 3 commentaires

Un autre sombre individu, ricaneur patenté de son état et prénommé Norbert, a demandé à ce qu’on parle de sexe ici. Soit, il en a le droit.

J’ai eu beau chercher, je n’ai rien trouvé d’exceptionnel sur la sexualité de la vigogne, donc on ne va pas s’étendre là-dessus. Nous allons donc parler de la sexualité de Norbert. Comme je ne connais presque rien de ce bonhomme, je me suis documenté à travers les nombreux articles qui parlent de lui sur le web.

Norbert est un individu de sexe masculin, il fait d’ailleurs partie de l’infâme infime partie de l’humanité qui est tellement masculine qu’elle ne possède pas de chromosome X. Oui, Norbert n’est que Y, à l’instar du Village People qui faisait le Y dans YMCA. Pour autant, Norbert n’est pas gay1. Certains lui attribuent même la capacité de se reproduire sans femme lorsqu’il est en présence d’un environnement monarchique miniature.

Notre homme étant un mâle pur, il est sexuellement irrésistible pour la plupart des femmes2, c’est un fait établi et reconnu depuis 1996 lors de la convention internationale des fabricants de gomina. Norbert peut donc par sa seule présence faire tomber enceintes les femmes autour de lui3 ; cependant notre homme n’aime pas utiliser cette méthode, préférant donner libre cours à sa libido. D’après un sondage IFOP de 2003 réalisé sur les 3 millions de femmes à qui il a fait l’amour, 98% d’entre elles ont eu 3 orgasmes ou plus, 22% se sont évanouies de plaisir et 116% voudraient à nouveau coucher avec lui.

Bien sûr, un tel succès à attisé la jalousie de nombre d’hommes, surtout ceux qui étaient mariés aux femmes que Norbert à conquis. C’est pourquoi le 3 janvier 2007 une foule d’individus en colère a lapidé Norbert sur la place de la Concorde à Paris. Deux autres agressions avaient déjà eu lieu le 26 juin 1999 (un jet d’acide en pleine figure) et surtout le 11 septembre 2001, où des radicaux barbus n’ont pas hésité à jeter des avions dans les buildings que Norbert visitait à New York. Il va sans dire que suite à ces violences, notre homme fut complètement défiguré, mais il continua malgré tout d’être un sex-symbol adulé.

Comment est-ce possible ? Pour comprendre le phénomène, il nous faut parler des échanges chimiques entre les êtres humains. Grossièrement, il s’agit d’odeurs que nous pouvons capter mais de façon inconsciente, les phéromones ; c’est ce qui crée l’attirance entre deux êtres. Une étude sur Norbert a révélé que son corps produisait des phéromones à caractère sexuel en quantité plus importante que l’ensemble des humains habitant en banlieue parisienne. voici donc, chers lecteurs, le secret de Norbert le sursexuel.

Bien évidemment, c’était avant le drame. Car il y a trois jours, le 1er avril 2007, Norbert a perdu son troisième testicule après un accident de poney. L’analyse de la dépouille du testicule a clairement prouvé qu’il était à l’origine du fantastique pouvoir sexuel de Norbert. Nos correspondants viennent de nous apprendre que celui-ci se serait suicidé en mangeant l’emballage d’un paquet de céréales.

Sources : Wikipedia, Norbert.net, norbertlechat.com, Chez Norbert.

NB : Ah ah, ce bon vieux Norbert. Je pourrais dire que j’ai tout inventé, mais comme je ne connais rien de la vie de ce type, il reste une minuscule possibilité que j’ai raison. Restez méfiants donc. Et j’espère que l’exemple de Norbert vous dissuadera à tout jamais de faire du poney.


  1. Une ou deux sources mentionnent cependant son attirance pour les petits chauves bedonnants, mais leur fiabilité reste douteuse et je ne les citerai donc pas ici. 

  2. Sauf les guichetières de la Poste, mais qui peut sincèrement se vanter d’avoir dragué avec succès une employée de la Poste ? 

  3. A l’instar de Chuck Norris d’ailleurs, voir les chuk Norris Facts. 

On est bien sur skyblog ici ? Vite, je commente !