C'est pas trop tôt !

Pondu le 31 mars 2008 - 13 commentaires

Juste une petite note pour signaler que j’ai enfin déménagé. Ca ne s’est pas fait sans mal, la faute à un petit plaisantin qui avait dit aux autochtones que j’étais un envoyé du démon. Arrivé devant la nouvelle DricHouse (qui est un DricAppart en fait), une foule de loqueteux brandissaient des fourches et des piques en hurlant qu’ils allaient me faire payer cher leur mauvaise récolte de l’année passée, l’arrivée de l’électricité dans leur bourgade et l’obligation d’apprendre le français à l’école au lieu du Berrichon.

J’avoue, j’ai pas fait le fier. J’avais moyennement envie de me retrouver la tête enfoncée sur un piquet à l’aspect peu hygiénique et le derrière troué par des fourches. J’ai donc tenté de ramener le calme en distribuant quelques bibelots achetés dans une solderie. Ca n’a pas très bien fonctionné, ils ont brûlé mes présents sur le champ en faisant de petits signes de croix. Du coup on leur est passé dessus avec le camion de déménagement, avant de disperser ceux qui ne s’étaient pas fait écraser à coups de klaxon.

D’après Frangin qui en connait un rayon sur à peu près n’importe quoi, les pesticides employés sur les cultures de pommes tout autour de St Martin ont eu pour effet de donner naissance à des mutants mangeurs de cervelle. Les habitants les enferment dans les caves et les libèrent les nuits de nouvelle lune pour qu’ils puissent assainir un peu la population en mangeant les outrecuidants étrangers même pas nés dans la commune et qui voudraient quand même y habiter. La prochaine lune est le 6 avril mais je suis prévenu, je leur ai gardé tout le gras de mes tranches de jambon pour leur donner, c’est qu’ils n’ont que la peau sur les os ces pauvres bougres. Quand ils seront bien rassasiés, je leur demanderai d’aller manger leurs maîtres plutôt, ça leur fera les pieds.

Du coup malgré les entourloupes d’EDF, nous avons pu nous installer. Enfin pour l’instant on nage un peu dans les cartons, mais ça avance.

Merci donc à Tatan et son Camion, Céline, David et son pied troué, Sophie pour son gardiennage de chats, les parents et le frère d’Albane, les miens de parents et à Frangin et Gabrielle pour leur ravitaillement en bouffe chinoise.

Un autre jour je vous instruierai sur les passages dimensionnels qui existent dans les cartons de déménagement pour permettre aux sachets de vis de se planquer à leur guise.

J'ai un furoncle au derrière, vite je commente !


Je vis dans mes cartons

Pondu le 25 mars 2008 - 7 commentaires

Si vous lisez attentivement ce blog, d’abord merci. Ensuite, vous vous dites sans doute : « Tiens, mais ce brave Dric doit être déménagé maintenant ! comment se fesse qu’on n’a pas eu de note sur son nouveau DricHome ? »

Vous allez encore pouvoir vous poser la question quelques temps encore puisque je suis toujours à St Doul’. Résumons un peu les faits : Nous aurions du pouvoir coloniser les lieux au 1er mars, mais la proprio par une sagesse confinant à la voyance éclairée a préféré repousser au 15 mars. Sage décision, puisqu’au 15 mars l’appart n’était toujours pas dispo. Nous à Driczone.net sommes des journalistes engagés, nous n’hésitons pas à mouiller la chemise et parfois le slip kangourou pour aller au fond de l’info. Nous avons donc joint la proprio au téléphone :

– Oui bonjour Madame ****. Ici la rédaction de Driczone.net. Nous voudrions savoir quand l’appartement **** à St Martin sera disponible ?
– hzjhj hzfjhzjkefh jhzej zher hz jhzejfhje jzgejzhjghez…
– Euh… Excusez-moi un instant…. Paulo ! Oui, Paulo ! Tu pourrais éviter de flouter la voix de Mme **** ? Surtout une fois à l’écrit, ça donne vraiment n’importe quoi. Ouais merci, encore une bourde comme ça et t’es viré coco ! Madame **** ? Oui, pourriez-vous nous répéter s’il vous plaît ?
– Oui euh… c’est à dire que… nous avons un souci avec l’électricité. La conformité de l’installation électrique n’a pas été vérifiée encore, et elle ne passera que la dernière semaine de mars et…
– VOUS BLUFFEZ MME **** ! Nous avons déjà contacté EDF qui nous ont dit : Qui ? Nous ? Boah, ça m’étonnerait.
– Comment ? Mais pas du tout, je…
– Avouez ! Inutile de bobardiser1 comme vous le faites !
– D’accord. La vérité c’est qu’une invasion extra-terrestre a entièrement détruit votre appartement. A la place il y a un gigantesque nounours en guimauve qui chante inlassablement des vieux tubes de Michel Sardou.
– Mais c’est horrible !
– Je ne vous le fais pas dire, surtout qu’il chante encore plus faux que l’original.
– Et quand pourrez-vous reconstruire ?
– Dès qu’il aura fini son récital. D’ici la fin mars ça devrait être bon, il chante en accéléré.
– Merci Madame ****.

En attendant on vit un peu dans les cartons là…

Note : Cette note a été rendue possible par une incroyable technologie de filtrage audio/texto brevetée que nous avons acquéri à prix d’or. La simplicité de cette technique permet le filtrage temps réel de n’importe quel nkkllkj jdfkljkl skd jks kh sdh fhsjkhdjkfhg… Paulo ?

Paulo ? Oui, t’es viré coco.


  1. L’autre jour on cherchait avec Frangin comment ça s’appellait un type qui invente des mots. Je ne sais toujours pas mais si vous connaissez la réponse merci de nous abreuver de votre science dans les commentaires. 

Je parle souvent pour ne rien dire, vite je commente !


Cons de chats

Pondu le 7 mars 2008 - 3 commentaires

Les chats, c’est la plaie. Ah ça c’est mignon, c’est calin et tout, mais qu’est-ce qu’ils sont pénibles. Et pour ceux comme Albane ou moi qui pensons avoir les chats les plus énervants au monde, voici un petit dessin animé qui rétablit la vérité : les chats sont extraordinairement pénibles, c’est dans leurs gènes.


Spéciale dédicace à Chaussette le Chat.

Les chiens c’est nul

Et un petit projet de t-shirt trouvé sur internet (j’ai plus le lien) qui s’il est commercialisé va trouver direct un acheteur en ma personne.

Je veux coucher avec Dric, vite je commente !