Comment gérer sa femme enceinte

Pondu le 25 septembre 2009

Cette note mériterait d’être sous-titrée « Petit guide pratique à l’usage des futurs papas jeunes et dynamiques ».

L'homme est comme la femme, excepté pour les poils

La grossesse, une affaire qui concerne aussi les hommes

Quand on met en route un mini-soi, on est bien loin de se douter que le parcours du combattant ne va débuter après la naissance, mais qu’il commence en réalité bien avant :

  • Ne sous-estimez jamais la capacité de votre femme à manger dans des quantités gargantuesques. Pour peu que ses envies ne se limitent pas aux fraises mais aillent lorgner vers le Mc Do ou la raclette (même en plein été…), sachez qu’elle va manger tellement qu’elle risque de blesser votre amour-propre de goinfre mâle, votre porte-monnaie et la balance de la salle de bain1. Tout ça pour tout régurgiter lors des premiers mois en plus, ce qui montre bien l’idiotie de ce comportement.
  • Faites une croix sur votre vie sexuelle épanouie. Parce que la libido d’une femme enceinte, c’est du grand n’importe quoi : elle peut passer d’une excitation exrême à une apathie totale en moins de 12 secondes, ce qui vous laisse en général juste le temps de vous exciter et de commencer à enlever vos vêtements2. De toute façon la liste des positions praticables se réduit à peau de chagrin au fur et à mesure de la grossesse. Notez bien que reporter la faute sur votre femme serait un comportement plutôt stupide et complètement suicidaire : il y a d’autres moyens de conserver une activité sexuelle et votre femme pourrait se montrer gentille dans ce domaine, et de plus c’est quand même vous qui l’avez mise enceinte, et elle ne se privera pas pour vous le rappeler tout le long de la grossesse3.

  • A partir de la première échographie (soit à environ 3 mois de grossesse), votre femme ainsi que toutes les personnes de sexe féminin de votre famille et belle-famille vont commencer à souffrir de l’étrange symptôme commun également aux joueurs de Sims : l’achat de fringues et d’accessoires « top choupinou » pour le futur rejeton. Là, c’est le moment d’affirmer votre logique implacable de mâle : on n’achète pas de fringues avant de savoir le sexe, c’est une règle4. Alors bien sûr ces dames vont vous rétorquer qu’il existe des fringues unisexe, surtout les bodies, les nainnains (là j’orthographie au pif) et d’autres trucs super mignons. C’est vrai, mais céder à ce moment-là de la grossesse serait une erreur, car tout ce qui sera acheté avant de connaître le sexe sera de toute façon acheté en double parce que « maintenant qu’on connait le sexe, on va vraiment pouvoir lui acheter des fringues, et celles qu’on a déjà elles sont pas super ». Donc freinez des quatres fers avant l’écho des 6 mois, car c’est celle-là qui vous dira si le mini-vous est un couillu ou une pisseuse (vous aurez noté le terme volontairement péjoratif employé par la gente masculine pour parler des bébés filles. Ca fait partie du délestage de pression abordé à la fin de cette note).

  • L’échographie, justement. Ce sont des grands moments que vous devriez éviter de rater, d’abord parce que pour une fois votre femme ne vous reprochera pas d’être devant la télé, ensuite parce qu’avant sa naissance ce seront les seuls moments où vous pourrez voir le mini-vous. De plus, vous serez traité d’être insensible si vous prétextez une compèt’ de poney pour ne pas y aller. En général il y a trois échographies, à 3, 5-6 et 7-8 mois (en gros).

    • A la première, on voit le bébé dans son intégralité. Il ressemble à un martien, il ne bouge presque pas, mais c’est quand même vachement bien et les plus sensibles d’entre vous ne devraient pas avoir de mal à verser une larme.
    • A la deuxième, on voit le sexe. On voit aussi les bras, les jambes, ses petits pieds et mains et avec un peu de chances on distingue son visage. Pour notre part le mini-moi était déjà trop gros pour qu’on puisse le voir en entier.
    • A la troisième, c’est nul. Le bébé est tellement gros qu’on ne distingue rien du tout, et vous ne verrez qu’une série de tâches noires et blanches. S’il y en a une que vous voulez zapper, c’est celle-là.
  • A un certain stade de la grossesse, votre femme va commencer à vous dire : « oh, il bouge ! ». Bien évidemment pendant un mois, vous serez strictement incapable de sentir quoi que ce soit, ce qui est assez frustrant5. En général vous commencerez à vraiment le sentir bouger au moment où le bébé va se mettre à savater les côtes de sa maman, ce qui ne manquera pas de vous attirer des remarques du genre :  « Ah ça t’amuse toi, on voit bien que c’est pas toi qui le porte ! ».

  • Vous allez bien sûr devoir investir dans tout un tas de matériel, meubles, habits, peut-être même voiture et maison pour accueillir la petite chose qui va devenir un(e) boulet(te) jusqu’à ce qu’il(elle) fuit le nid paternel à la fin de l’adolescence. J’ai la chance d’avoir une famille et belle-famille qui n’ont pas hésité à soutenir financièrement les investissements mobiliers que nous avons dû faire, mais sachez que tout le matériel de puériculture (un mot dont vous ne soupçonniez même pas l’existence avant de vous embarquer dans cette galère) est honteusement hors de prix. Après, si vous êtes comme moi une star du montage de meubles en kit, cette étape ne devrait vous poser aucun souci. Dans le cas contraire, bon courage.

  • On sait tous que les papas grossissent en même temps que les mamans. Si vous ne faites aucun effort vous n’échapperez pas à la règle, comme si notre corps partait en sucette genre :  » Ouais bah moi aussi je peux en faire autant ! ». En général il suffit de manger moins et plus lentement pour éviter le drame. En plus après la naissance, vous aurez la classe. Déjà qu’un papa avec un bébé c’est considéré viscéralement comme sexy par les femmes, ne gâchez pas tout en ayant l’air d’un bibendum michelin.

  • Vers la fin, votre femme sera arrêtée. Pour peu que vous habitiez dans un endroit un peu isolé, ou que ses amies ne puissent pas être souvent avec elles, elle ne va plus vous lâcher quand vous rentrerez. Ou alors elle va bougonner dès que vous ferez mine de vouloir faire une activité en solo. Soyez compréhensifs et passez du temps avec elle, mais n’hésitez pas à lui suggérer d’inviter ses copines ou sa famille, et surtout ne vous moquez pas de ses activités totalement inintéressantes à vos yeux telles que trier 20 vingt fois les affaires de bébé, faire du point de croix ou du tricot, devenir fan de « Amour, Gloire et Cheveux Super Bien Coiffés ». Il va de soi que si c’était vous qui étiez arrêtés ce serait jeux-vidéos, ordinateur,  dvd et que vous ne vous ennuyeriez pas, mais les femmes sont bizarrement faites. Méfiez-vous néanmoins de cette période, votre compagne aura tendance à vouloir bazarder tout un tas de trucs et vous imposera un rangement draconien. C’est généralement à ce moment que vous finissez par vous séparer des dernières affaires de célibataire que vous entreposiez nostalgiquement dans un coin. Dans tous les cas, c’est le moment de la grossesse qui est le plus pénible pour un mec. Vous n’avez plus de moment à vous, vous ne pouvez profiter ni de votre femme (je ne parlais pas QUE de la sexualité évidemment) ni de votre bébé, vous êtes impatients, votre compte en banque n’a jamais été autant en négatif, tout le monde autour de vous vous demande pour quand c’est , vous dit que vous allez en chier et que ça va vous changer la vie. Comme si ça n’était pas déjà le cas…

Pour la suite, et bien ça attendra une autre note puisque notre mini-boulet devrait pointer le bout de son nez sous 2 mois, donc j’en suis là. Encore une chose toutefois : trouvez un moyen de lâcher la pression, parce que votre femme n’a en général que vous sur qui se défouler, elle en a vraiment besoin et elle ne s’en prive généralement pas. Souriez et encaissez, encore quelques mois à tenir.


  1. Problème que j’ai brillamment résolu en n’ayant pas de balance dans la salle de bain. Seul le wii-fit peut faire une pesée dans notre chez-nous, et il le fait avec des petites animations moqueuses lorsqu’on est en surpoids. 

  2. Vous pouvez toujours tenter de gagner du temps en restant constamment à poil, mais ça ne changera pas grand chose. Et en plus en hiver, vous allez attraper la grippe des fesses. 

  3. Je n’ose vous dire que si jamais elle ne vous le reproche jamais vous devriez exiger un test de paternité, mais il se peut aussi que vous ayez tout simplement la femme la plus gentille au monde. 

  4. Bon évidemment si vous ne voulez pas savoir, mon conseil ne sert à rien. 

  5. Déjà que vous serez frustrés sexuellement, alors ça en plus… 

Si vous avez lu cette note, en voici d'autres qui pourraient également vous faire perdre votre temps :

Catégories : Articles scientifiques, Croisade du désagréable, Général, Plaignez-moi
About Dric

Je suis globalement inoffensif.


29 commentaires à “Comment gérer sa femme enceinte

  1. Ce Rarissime marsouin effrayant d'Albane grommelle

    Que dire … C’est une note qui retrace exactement ce que tu vis, ce qui se passe dans un couple …

    Après, personnellement, je ne sais pas comment le prendre. Te connaissant je dirais que c’est fait avec une pointe d’humour, mais comme je suis enceinte et que j’ai des tas et des tas d’hormones qui chamboument tout dans mon corps et ma tête je crois que ce n’est pas tellement de l’humour ! :|

    Dans tous les cas, j’ai trouvé ça terriblement bien écrit et me suis amusée à lire ceci.

    J’espère juste que cela n’empêchera pas certains couples de se reproduire !


  2. Ce Maître donut moraliste de Jibé gazouille

    Dans la salle d’attente

    Tiens, MQB, t’es là ? Toi aussi t’as lu la note de Dric ? Oui, comme tous ces gens qui sont là…
    Je suis un peu stressé, tu crois que ça va faire mal ? C’est la première fois que je vais me faire ligaturer les testicules.


  3. Ce Frêle veau de mer étincelant de Dric oinche

    @Albane : Bien que cette note ressemble à une plainte, il faut plus la prendre comme un « délestage de pression » avec humour inclus. C’est vrai que comparé à ce qu’une femme vit pendant sa grossesse (je veux parler des désagréments), ceux des mecs sont un peu du caca de panda. La différence c’est que les femmes enceintes on les plaind sincèrement, jamais leurs mecs qui pourtant sont tout aussi chamboulés que leurs compagnes.

    @Jibé : j’ai un arrangement avec des cabinets de détesticulation.


  4. Ce Sensationnel yéti étourdi d'Eva marmonne

    Pour reprendre le commentaire d’Albane, en effet ça pourrait décourager certains hommes! Alors s’il te plait, n’oublie pas que tu dois faire la promotion de la paternité auprès de mon homme et ne lui montre jamais ça!
    T’aurais quand même pu donner plus de points positifs, c’est pas si horrible que ça quand même. Et puis parle aussi de l’après, tu vas pouvoir jouer avec junior…
    Je rajouterai deux choses:
    1) tu dis que ça chamboule les hommes autant que leurs femmes, alors vas y démène toi pour faire reconnaitre votre situation.
    2) tu m’as pas dit si t’avais versé ta ptite larme pour la première écho


  5. Cet Horrible capitaliste étincelant de Lydie Dee gazouille

    Un conseil pour se débarrasser du mini-boulet avant qu’il ne devienne un maxi-boulet ou pire, soit atteint du syndrôme « tanguy » : le coller en pension dès que cela sera possible ! A priori, la maternelle, c’est pas possible… Mais c’est plus tard qu’ils deviennent pénibles… normalement….


  6. Ce Pauvre communiste cannibale de bsef oinche

    toujours aussi excellent ce blog, je prend un plaisir fou à lire ces articles.


  7. Ce Frêle veau de mer désinvolte de Maître Mô bafouille

    Toujours le même bonheur de te lire : étude scientifique exhaustive et rigoureuse, comme toujours, y compris sur notre grossissement à nous, que d’autres scientifiques, moins techniques, nomment par facilité la « couvade », et qui a la particularité de ne pas cesser avec l’accouchement, nous sommes définitivement les plus mal lotis…

    En principe, ces deux derniers mois, tu vas également penser très fort à Alien I, en voyant les vagues et bosses que La Chose fera avec ses petits pieds sur le ventre de Madame, rien de grave non plus…

    Et alors, sur la disponibilité, c’est comme la couvade : je te confirme que ça ne disparaît pas après l’accouchement, ça devient même encore pire ! Simplement, c’est juste moins ennuyeux, parce que tu n’es plus disponible non plus !

    Quand tu râleras, c’est à dire très souvent, interdit juste à tes proches de te répondre « Oui, mais c’est tellement merveilleux », réponse standard universelle totalement idiote : que tu le penses ou pas, ça énerve encore plus !

    Un unique bémol, tiens, au fait, sur le caractère complet de l’article : vous ne vous êtes pas encore pris le chou sur le prénom, par hasard ?

    Portez-vous -le bien !


  8. Ce Frêle veau de mer étincelant de Dric beugle

    @Maître Mô : En fait non, Albane a trouvé un très beau prénom qui nous a plu à tous les deux instantanément. Du coup j’ai oublié d’aborder le sujet dans ma note.
    C’est vrai que quand on voit le ventre remuer, la première fois ça m’a vraiment fait bizarre. Au final pour un papa c’est magnifique. Moins pour la maman qui reçoit plein de coups.
    Si j’ai besoin de conseils avisés du genre « refiler systématiquement le changement de couche à sa chère et tendre », je peux te contacter ?


  9. Ce Frêle veau de mer désinvolte de Maître Mô marmonne

    Tu dois !

    A l’usage cependant, selon moi, les couches, ça va. C’est tout le reste qui… Enfin, tu verras !

    Sinon, tiens, j’en profite que tu crânes comme un abruti de futur papa pour te dire que c’est vraiment ballot, d’insérer une info-bulle sur la zone de commentaires pour demander aux gens de ne pas faire de fautes, et d’en faire une grosse dedans.

    Je ne te le dis pas publiquement pour te foutre la honte, c’est juste que j’ai la flemme de t’envoyer un mail -tu te défouleras chez moi à l’occasion, en échange !


  10. Ce Frêle veau de mer étincelant de Dric marmonne

    @Maître Mô : une faute ? Mais où donc ?
    @hdmi : en plus, nous on perd pas nos kilos en trop après la grossesse…


  11. Ce Rarissime marsouin effrayant de MQB éructe

    je pense qu’il parle du « celà », il n’y a pas d’accent. Sinon je ne vois vraiment pas.


  12. Ce Suspicieux gastéropode désinvolte de Cloeliae oinche

    Je déboule ici via Maître Mô (que mille soleils irradient sa journée lilloise. Râââhhh! Que de souvenirs!
    Il ne faut pas croire que la grossesse est un chemin jonché de fleurs, ou alors de roses à épines, pour la parturiente (quel horrible mot n’est-il pas?).
    Ma grossesse, ce fut l’enfer. J’ai fait la gueule tout le long, envoyé paître tous ceux qui me souhaitaient du bien et qui me croyaient ravie-heureuse. J’avais peur. Peur de faire un monstre. Alors, j’ai peut être été pénible, oui, mais qui pourrait me le reprocher?
    Une fois rentrés à la maison avec notre puce, mon mari, qui avait lui aussi pris ses aises et quelques kilos, m’a dit quelque chose qui m’a complètement désarmée : J’ai eu 9 mois pour me reposer, maintenant sois tranquille, je prends le relais.
    Bon, sa bonne résolution n’a pas tenu longtemps mais, sur le coup, elle a eu un effet collatéral inattendu. Impossible de chercher querelle après ça! Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de la parole, surtout chez les jeunes mamans en pleine confusion hormonale. Cela étant dit, il existera toujours des chieuses dont la vie se résume à enquiquiner le monde.
    Mais je parie que la votre n’en est pas.


  13. Ce Frêle veau de mer étincelant de Dric gazouille

    Non en effet. Elle fait même de son mieux pour ne pas se plaindre, ne pas montrer qu’elle est inquiète (je sais qu’elle l’est, même un peu), et en plus elle nous cuisine des trucs super bon. Mais elle a la malchance d’être tombée sur un type qui a besoin de temps en temps de faire l’ours tout seul dans son coin, d’avoir des moments rien qu’à lui. Evidemment je sais que ça va pas aller en s’arrangeant avec le mini-moi, mais c’est ma seule tare (ou presque).


  14. Ce Suspicieux gastéropode désinvolte de Cloeliae oinche

    Et franchement, à tous ceux qui vous prédisent l’apocalypse juste après l’épisio, vous pouvez répondre que votre mini à vous sera un être exceptionnel, qu’il fera ses nuits au bout de 5 jours et qu’il ne hurlera pas à la moindre crampe d’estomac. C’est ce qui m’est arrivé donc je suppose que cela peut se reproduire chez d’autres.

    Je vous dirais également, sans rire et sans mièvrerie-petite-maison-dans-la-prairie, que j’existe vraiment depuis que ma fille est née. L’amour de ces petits animaux est tellement inconditionnel qu’il faudrait être fait de pierre pour ne pas se laisser apprivoiser.


  15. Ce Rarissime marsouin effrayant d'Albane brait

    C’est tout gentil ce que tu as dit Dric, c’est mimi et ça me touche beaucoup ! Mais tu peux dire qu’à cause de ces foutues hormones, je suis quasi invivable !! Je l’admets … :mrgreen:
    en tous cas, je sais que ce n’est que du bonheur qui nous attend !


  16. Ce Maître donut moraliste d'AQC bafouille

    Ma femme était enceinte il n’y a pas si longtemps, c’est pas toujours facile a gérer :)


  17. Ce Suprême zombi affabulateur de dupond bredouille

    Je trouve cela très dégradant pour les femmes.


  18. Ce Frêle veau de mer étincelant de Dric marmonne

    Mais non c’est pas dégradant pour une femme d’être enceinte.

    Encore que sur le plan sportif elles sont assez dégradées en fin de grossesse, mais allez donc tenir le rythme avec entre 10 et 20 Kg supplémentaires, dont les trois-quarts logés dans le ventre… :roll:


  19. Ce Consternant mendiant satisfait de Bwin bave

    Ne jamais montrer cela à un homme.
    Le taux de natalité en France baisserait alors considérablement !! ;)


  20. Ce Monstrueux bovidé satisfait d'Etienne brait

    Je conseille d’écouter les paroles de la chanson 9 mois d’elisa tovati,
    cette fois vu du côté des femmes !


  21. Ce Frêle veau de mer étincelant de Dric éructe

    @Bwin : L’être humain est fondamentalement masochiste, s’il n’en chie pas un peu dans sa vie il n’est pas content. Et s’il n’a pas de rollex à 50 ans, c’est qu’il a raté sa vie ou l’heure d’ouverture des magasins de montre.

    @Etienne : Je vais essayer de trouver ça !


  22. Ce Consternant mendiant satisfait de Malin94 grommelle

    Un jour j’ai été voir un pote et dans le salon j’ai cru qu’il y avait une baleine affalée dans le fauteuil mais en fait c’était sa femme qui était enceinte. Elle commençait à avoir des contractions alors je me suis éclipsé de peur d’assister à la naissance du baleineau…


  23. Ce Rarissime marsouin effrayant d'Albane postillonne

    Y a des commentaires qui ne méritent pas d’être … Comme celui de « malin94 ». Avec des reflexions comme ça il ne risque pas d’avancer mais plutot de regresser … :roll:

    A bon entendeur …


Comments are closed.