J'ai failli mourir de la peste vendredi soir

Pondu le 4 décembre 2007

Je me suis découvert un autre super-pouvoir récemment : mon inconscient sait quand je vais tomber malade, et il me pousse à poser un jour de congé pour quand ça arrivera.

En effet dans la semaine dernière, je me rend compte que j’avais posé mon vendredi. Alors vous allez dire : « Mais quel boulet, il sait même pas quand il est en vacances ! ». Bah oui, c’est l’avantage d’avoir un boulot qui me plaît avec des horaires flexibles et un environnement de travail sympa et sans pression1. Arrive le jeudi soir, je suis tout content d’être en week-end, et pour fêter ça je me pose dans le canapé pour une soirée télé (j’ai une vie palpitante, mais pas toujours).

Et là, c’est le drame. Un vieux mal au bide m’assaille2. Suivi de près par une sympathique envie de renvoyer mon contenu gastrique, le tout saucé par une petite fièvre assez discrète pour ne pas remarquer qu’elle mais suffisante pour mettre en valeur le fait qu’il y a quelque chose qui cloche dans la superbe mécanique de pointe qu’est mon corps.

Je me traîne donc jusqu’à ma chambre, tout en évitant de me vautrer largement dans l’escalier, et je tombe sur le lit comme un immeuble sur une vieille dame. Et là j’ai fait un rêve assez étrange dont je vais bien évidemment vous narrer le contenu :

Dans ce rêve je suis moi, mais en tout petit. je me balade dans mon corps, entouré par une armée de schtroumphfs rouges qui s’en vont combattre le terrible mal qui me ronge affreusement3. Je les suis donc, en évitant de me faire écraser par les gros chars d’assaut en forme de lapin de pâque en chocolat blanc. Ca et là se dandinent d’impressionnants poulets de guerre alors que des éléphants de chasse nous survolent.

Tout ce petit monde file vers l’estomac, qui contrairement à ce que je pensais n’est pas une sorte de poche pleine de liquide nauséabond, mais un vaste champ un peu boueux au centre duquel règne une pagaille intense. Mes troupes corporelles se jettent contre l’armée adverse, qui est composée de minimoys verts pâle, de sumos en gélatine, de monstrueux poneys en réglisse et d’autres horreurs variées et suintantes.

Ca hurle, ça piaille, ça s’insulte dans des langues fleuries avec des mots qui ne le sont pas moins. Les combattants font leur boulot non avec des armes mais en bouffant leurs adversaires. C’est impressionnant de voir mes schtroumpfs ouvrir des gueules béantes et gober quasiment en totalité les minimoys ennemis. Les morts et les bouts de viande fusent un peu partout. Bizarrement je n’ai pas peur, au contraire. Je goûte un bout de poney, m’aperçois que c’est pas mauvais, et me lance dans l’action. Je mords, je broie avec mes énormes chicots, je m’amuse comme un petit fou.

Enfin jusqu’à ce que je tombe contre le général de l’armée ennemie, un gigantesque ballon de volley coiffé de la couronne royale des lutins. Mes troupes se cassent littéralement les dents dessus sans parvenir à le mettre à mal. C’est alors qu’au beau milieu du champ de bataille, j’entends des voix faire des jeux de mots d’une vilainie absolue. Je vois Atchoum, Norbert et Tom Pouce s’avancer en devisant tranquillement, et le général ennemi se dégonfler à vue d’oeil devant la puissance et la majesté de ces petits êtres poilus et courtauds.

Ensuite je me suis réveillé. Avec la bouche pateuse et un morceau de sumo coincé entre les dents. Les deux lutins et le nain étaient toujours en train de papoter sur le lit.

Ensuite je me suis réveillé. Pour de bon cette fois. Et j’ai promis de ne jamais plus essayer de mélanger du nutella avec de la sauce de soja, c’est vraiment trop fort pour moi.

La morale de cette histoire, c’est que raconter des rêves qui ne se sont même pas vraiment produits sur un blog fait tomber sa voiture en panne, la mienne refuse obstinément de démarrer. Même si je la menace de la changer par une saxo bleue qui n’a plus de freins.


  1. J’espère bien susciter une ou deux jalousies avec cette réplique. Pour toute lettre d’insulte, merci d’envoyer ça à Neitanodichou@lutines-en-folie.net. 

  2. Puisqu’on parle d’ethnie africaine, le film que j’ai regardé s’appelait shooting dogs et raconte le massacre des Tutsi par les Hutus a Rwanda dans une école. 

  3. J’en rajoute un peu, c’est pour le côté grand spectacle. 

Si vous avez lu cette note, en voici d'autres qui pourraient également vous faire perdre votre temps :

Catégories : Divagations quelconques, Plaignez-moi
About Dric

Je suis globalement inoffensif.


18 commentaires à “J'ai failli mourir de la peste vendredi soir

  1. Cet Abominable botaniste pragmatique de Frangin beugle

    si tu veux tu peux prendre la 306 en attendant que ta voiture soit réparée ( enfin seulement quand t’auras fini de vomir partout ! )

    Frangin (grand prince) :mrgreen:


  2. Ce Superbe capitaliste satisfait de Dric bafouille

    Ah ouais j’y avais pas pensé. Bon j’ai un pote qui passe demain pour voir ce qui merde, je verrais bien…


  3. Cet Horrible capitaliste abruti de Tom Pouce oinche

    Argh, on parle de moi sur le blog de Dric ! :cool:
    La consécration !!

    C’est pas super réaliste, en vrai je flipperai trop de me faire attaquer par des poneys en réglisse.


  4. Ce Déconcertant poney terroriste de MQB bredouille

    Wééééé! Très sympa cette note! On voit quand même que t’es gravement touché par le monde lutin. Fais en sorte qu’il ne te dépasse pas! Ou tu seras malade de Lutin!


  5. Cet Horrible capitaliste puant de Floralia éructe

    Coool ! Si on clique sur un comm’, ça crée directement une citation ! :lol:
    Y a vraiment des trucs bizarres sur ton blog, Dric… Qui voudrait citer MQB ou Norbert de toute manière ? – déjà qu’on doit les lire… – :roll:


  6. Ce Superbe capitaliste satisfait de Dric oinche

    Coool ! Si on clique sur un comm’, ça crée directement une citation !

    En fait ça marche aussi si tu cliques sur le texte de la note, et c’était ça le but. En effet, qui voudrait citer ces gens-là ?

    Wééééé! Très sympa cette note! On voit quand même que t’es gravement touché par le monde lutin. Fais en sorte qu’il ne te dépasse pas! Ou tu seras malade de Lutin!

    Ah merde, j’ai cité MQB… :evil:


  7. Ce Déconcertant poney terroriste d'Albane beugle

    Pfff, une fois encore, j’avais raison. Tu n’es décidément pas tout seul dans ta tête, je le savais !

    Sinon, la petite saxo bleue en question a encore des freins et je te signale qu’elle t’emmène là où tu veux mon lapin donc elle te rend bien service (moi aussi par la même occasion !) … :roll:


  8. Ce Pauvre communiste moraliste de jaques grommelle

    vous ne devinerez jamais qui je suis…. niarkniarkniark!!

    dric a poiiiiiiiiiiiiiiiiiiil!


  9. Ce Superbe capitaliste satisfait de Dric gazouille

    Pfff, une fois encore, j’avais raison. Tu n’es décidément pas tout seul dans ta tête, je le savais !

    C’était pas dans ma tête mais dans mon estomac, tu n’écoutes donc jamais ? :roll: (RFMIS gonflé quand même)

    vous ne devinerez jamais qui je suis…. niarkniarkniark!!

    Non, et je m’en fous.
    Ah ah, t’es bien avancé maintenant, espèce d’âne au nime !


  10. Ce Pitoyable panda pragmatique de Chinois X brait

    :twisted: That’s funny, here ! I’m Anonymous, too but I think Yxe is cooler than « Jacques » ( :???: )

    Héhé !
    Pollution Powaaaa ! :twisted:


  11. Ce Déconcertant poney terroriste d'Albane beugle

    C’était pas dans ma tête mais dans mon estomac, tu n’écoutes donc jamais ? (RFMIS gonflé quand même)

    Vu comment tu te goinffres à chaque repas, je me doute bien évidemment qu’y a pas mal de monde dans ce truc !
    Hé moi je t’écoute quand tu blablates, c’est pas le cas de tout le monde mon petit chéri ….


  12. Ce Rarissime marsouin moraliste de Lyl postillonne

    Cette note est géniale! J’ai adoré le :

    je tombe sur le lit comme un immeuble sur une vieille dame.

    Entre autres poulets de guerre, char d’assault en forme de lapin de pâque et poney de réglisse, bien sur!

    Heureusement qu’on fait pas des rêves comme ca ce serait flippant…

    EDIT : on peut même éditer ses messages. Mais on se fait attaquer par des lettres bizarres qui bouffent nos accents…


  13. Ce Suprême zombi rural de norbert grommelle

    Non, et je m’en fous.
    Ah ah, t’es bien avancé maintenant, espèce d’âne au nime !

    c’était moi.. je suis déçu que tu ne l’aies pas remarqué grâce à ma signature..
    bouh.


  14. Ce Grand tueur de vaches hystérique d'ambrine beugle

    c’était moi.. je suis déçu que tu ne l’aies pas remarqué grâce à ma signature..bouh.

    Norbert… en même temps, il n’y a que toi pour écrire Jacques sans c… :roll:


  15. Ce Suprême zombi rural de norbert marmonne

    oui. mon grand-père s’appelle jacques et je lui ai toujours reproché le c . c’était une manière de me venger.


  16. Cet Abominable botaniste frippé d'Atchoumation gazouille

    qu’est-ce que je viens faire là moi, alors que je n’aime ni les poneys, ni le réglisse ??


Comments are closed.