Le riz, c'est la vie (1/2)

Pondu le 8 juillet 2008

On m’a demandé dans les commentaires de la note précédente d’autres notes sur « la France d’après ». Ce qui tombe bien, puisque j’avais l’intention de vous parler de l’augmentation exhorbitante du prix des produits de base comme les nouilles, le riz et les légumes verts. Commençons tout de suite par écarter les pâtes et les légumes verts, dont je me contrefous. Non le vrai scandale, c’est le riz !

Mon équipe de reporters s’est faufilé dans les méandres de la grande distribution et a remonté toute la filière, voici en exclusivité un grand reportage d’investigation dans le milieu scabreux des producteurs de riz.

Après avoir tabassé interrogé Roger, responsable des achats de riz chez Poney Ailé1, nous avons obtenu l’adresse du grossiste chez qui toutes les marques riz sans exception se fournissent. Un grossiste qui se soucie énormément de sa discrétion par ailleurs, puisque même ses clients ne sont pas autorisés à utiliser son nom. La plupart l’appellent « Le mystérieux grossiste anonyme qui vend du riz ». Il faut dire que la plupart de ses clients sont des restos chinois, qui aiment donner des noms à rallonge à tout ce qu’ils voient.

Pour m’introduire chez ces individus, il me fallait une personne à la pointe de l’infiltration en milieu hostile. Fort logiquement, j’ai donc choisi Albane (alias Copine) qui évolue chaque jour dans une crèche plein de marmots. Après que je lui ai rappelé l’importance de n’être vue par personne afin qu’on ne puisse pas soupçonner une infiltration, Copine a mis son costume bleu ciel métallisé, un string mauve par dessus et quand même une petite laine parce qu’il faisait froid, puis elle a volé une fourgonnette dans la rue bordant l’entrepôt du fournisseur avant de s’en servir comme bélier pour défoncer la porte du hangar. Bien évidemment, les gardiens ont moyennement apprécié de se faire interrompre dans leur partie de carte, aussi ont-ils sorti les chiens, leurs fusils et un orchestre de country pour mettre de l’ambiance. Je pourrais évidemment vous raconter ce qui s’est passé ensuite, mais ma ligne éditoriale ne permet pas de relater autant de violence. Je peux juste vous dire que les familles des gardiens ont été bien tristes lors de leur enterrement.

Comme Copine a tué tout le monde, ça a fortement compliqué notre enquête. Du coup il a fallu se rendre directement au coeur du problème, au fin fond du sud asiatique.
Sauf qu’en fait, une fois arrivé là-bas il n’y avait rien à part deux chiens miteux et un poivrot qui ne l’était pas moins. Après l’avoir secoué un peu, le vieux m’a dit qu’il n’y avait plus de culture de riz dans la région depuis deux décennies et que tout avait été délocalisé chez les nouveaux pauvres de la planète, les Etats-Unis.
Je me suis dit que ce pauvre ivrogne était trop imbibé et qu’il racontait n’importe quoi. Pris d’un doute, j’ai donc reporté la suite de cette note à une autre fois.


  1. Petit jeu : retrouvez la marque réelle qui se cache habilement derrière ma marque bidon. Non, ce n’est pas Uncle Ben’s. 

Si vous avez lu cette note, en voici d'autres qui pourraient également vous faire perdre votre temps :

Catégories : Articles scientifiques, Nos amis les paranos, On me l'a réclamé
About Dric

Je suis globalement inoffensif.


6 commentaires à “Le riz, c'est la vie (1/2)

  1. Ce Déconcertant poney effrayant de manu delente éructe

    tu crois vraiment que les scènes d’actions sont rythmées à coups de country ?…Si tu persistes à mentir de la sorte, j’appelle Will Smith pour qu’il te montre « qu’on-fait-pas-un-film-d’action-avec-de-la-country »…*métaphore pour dire qu’il va te péter la djeule


  2. Cet Inconséquent pervers effrayant de Dric gazouille

    Et dans Walker Texas Ranger le magnifique Chuck Norris (loué soit son nom) ne tatanne pas les méchants sur un air de country peut-être ?
    Ce qui prouve par A+Z que oui, un film d’action avec de la country peut être un grand film, n’en déplaise à Will Smith qui ferait mieux d’exporter nos ch’tis proprement aux Etats Unis, sans quoi je lui envoie un fromage corse par recommandé, pour lui apprendre la vie.


  3. Ce Rarissime marsouin cannibale d'Albane ( alias Copine) gazouille

    Ah enfin la gloire, les lauriers ….

    Depuis le temps que je voulais figurer dans ce fabuleux blog ! Enfin à moi les fans masculins en délire, les folles nuits dans des palais des mille et une nuit ….

    Hein ? Quoi ? Non pas tout ça vous dites … Rohhh


  4. Cet Inconséquent pervers effrayant de Dric postillonne

    Ca c’est dans le forfait « all inclusive » ma p’tite dame. :grin:


  5. Ce Grand tueur de vaches cannibale d'Albane brait

    Youpitralala les p’tits chimpanzés sont là. Test ouech.


  6. Ce Grand tueur de vaches cannibale de MQB postillonne

    Excellent ce début de note! Mais je déteste les épisodes qui terminent par « à suivre », surtout avec autant de suspense! Ca me rappelle quand je regardais McGyver à la Télé! Y a eu deux ou trois épisodes « à suivre », c’est horripilant! Ne tarde donc pas trop Dricounet!


Comments are closed.