Le savoir-vivre là où on ne l'attend pas

Pondu le 11 décembre 2008

Un exemple de tout ce qu'il ne faut pas faire.

Aujourd’hui je vais vous entretenir d’un sujet souvent négligé ou volotairement omis, car tabou : le savoir-vivre en matières de toilettes (WC, chiottes, le trône, etc.)

Pour le propriétaire des-dites toilettes :

– En premier lieu, ne lésinez pas sur la qualité du papier toilette. Jamais. Never. Il n’y a rien de pire pour un usager que de se retrouver avec un papier toilette qui gratte les fesses1.

–  Prévoyez des divertissements. Les plus avisés d’entre nous n’hésiterons pas à mettre une bibliothèque avec des BD (avec le risque de voir les délais d’utilisation s’allonger énormément), les autres préfèreront les verbes irréguliers anglais, une carte de France pour apprendre les départements ou encore les dix commandements humouristiques de l’utilisateur de toilettes.

– Ne forcez pas sur la déco : évitez donc les cuvettes trop moches (avec des chevaux dessus par exemple) et les posters qu’on ne peut mettre nulle part mais que vous n’avez pu vous résoudre à jeter. Une ambiance sobre et chaleureuse est de rigueur afin que l’usager se sente en confiance.

– N’oubliez pas les indispensables : malgré leur image de marque déplaisante, faire l’impasse sur le balai à chiottes et le déo serait une erreur inexcusable. Des amitiés de toute une vie ont été détruites à cause de l’absence de ces utiles compagnons de la grosse commission.

Pour l’usager des toilettes :

–  Pendant des années j’ai cru que siffloter pour masquer les bruits était une bonne chose. J’avais tort, je le reconnais maintenant. Restez naturel, c’est la clé. Les toilettes sont un lieu de concentration mais aussi de détente, ne vous laissez pas perturber par les éventuels sons que pourraient entendre ceux qui sont dehors.

– Il est naturel de pousser parfois. Mais évitez néanmoins de grogner en même temps, ça fait rustre.

– Allez-y à l’économie avec le papier toilette. il se peut que le propriétaire ou l’usager suivant tombe en rupture de stock, avec les désgréables conséquences que l’on sait.

– Une fois votre affaire terminée, ne vous sentez pas obligé de vider la bombe de déo pour masquer vos odeurs collatérales. D’abord c’est probablement nuisible pour la santé étant donné qu’on est en lieu clos et réduit, ensuite ça pique les yeux, les narines et la gorge de l’usager suivant. Qui va en plus penser que vous n’y êtes pas allé de main-morte avec la grosse commission pour avoir un tel besoin de masquer toute odeur suspecte. Parfois, le naturel est plus souhaitable que le parfum lavande surconcentré.

– Ne traînez pas si vous savez qu’une autre personne a émis le souhait de vous succéder sur le trône. Certes la BD que le proprio a laissé dans les toilettes est captivante, mais souvenez-vous que quelqu’un derrière la porte est en train de se dandiner avec un air paniqué en se demandant si une vessie peut réellement exploser.

– Les garçons ont l’immense avantage sur les filles de pouvoir faire pipi debout. Messieurs, nous sommes jalousés depuis la nuit des temps pour ce talent2. Mais aux toilettes nous sommes seuls, aussi si vous avez un début de parkinson ou que vous vous sentez peu sûr de vous, n’hésitez pas à vous asseoir. Ca évite d’en foutre partout, et c’est bien agréable pour la personne qui suivra (ainsi que celle qui nettoiera, ce qui peut très bien vous retomber dessus si le ou la proprio vous choppe en flag’).

– Faites bon usage du balai à chiottes. Il est assez désagréable de trouver des traces suspectes dans le fond de la cuvette, alors frottez sans compter. Pensez à rincer le balai sous la chasse d’eau, ça éliminera les éventuelles matières restées accrochées.

Voilà. Il y aurait moults autres conseils très avisés à vous dispenser, mais souvenez-vous d’un principe : les toilettes sont bien plus qu’un lieu où on se soulage physiquement. Je ne compte pas le nombre de problèmes de maths que j’ai résolu d’un seul coup sur le trône quand j’étais scolarisé, alors que j’avais passé l’heure précédente en vain dessus. Si vous avez une décision importante à prendre et que la nuit ne vous a pas porté conseil, les toilettes peuvent être une alternative payante. C’est un lieu qui dépasse de loin la simple délivrance physique d’un besoin naturel, etqui saura vous emmener dans des sommets de sérénité et d’apaisement.

Et n’oubliez pas de vous laver les mains après, et au savon s’il vous plaît. Bande de gros dégueulasses.

Mise à jour :

Pour les propriétaires :

– Si possible, faites en sorte que vos toilettes soient chauffées. Impossible de bien se détendre quand on a le derrière exposé à des températures glaciales (Merci Maître Mô).

– Vous pouvez en lieu et place du traditionnel déo toilettes mettre des allumettes (pour les plus bio d’entre vous), dont la combustion atténuerait fortement les odeurs. Il est recommandé de mettre des allumettes géantes si un usager régulier est particulièrement tenace en producion d’odeurs nauséabondes (Merci Tata Dom’).

– Prévoyez une poubelle (on ne sait jamais ce qu’on peut subitement avoir à jeter), et aussi de « Mettre à disposition tout ce que Dame peut avoir oublié alors que le mois avance… » (Merci Madame Poppins).


  1. N’hésitez pas à prendre du double épaisseur, le triple étant tout de même superflu, mais en avoir dénote un souci de confort et de luxe que vos visiteurs apprécieront 

  2. Encore que j’ai entendu parler d’une vieille dame qui pouvait pisser debout sans s’en foutre partout. 

Si vous avez lu cette note, en voici d'autres qui pourraient également vous faire perdre votre temps :

Catégories : Articles scientifiques
About Dric

Je suis globalement inoffensif.


9 commentaires à “Le savoir-vivre là où on ne l'attend pas

  1. Ce Consternant mendiant déviant de Maître Mô grommelle

    Il n’y a strictement rien à dire, et je le dis, juste pour être le premier : ce blog est beau, cet article est parfait, tout le monde est partout dans la merde, mais toi t le dis, tu le chantes, et la cuvette est un abri…
    Je dis merci, je dis que rire n’est pas que le propre de l’homme, c’est aussi le sale, je dis que dès que j’arrive à te chouraver tes info-bulles je le fais, je dis que tu vas changer le monde si tu continues comme ça, je dis que tu me sauves ma journée.
    Moi, j’ai un abattant de cuvette qui contient du fil de fer barbelé, sinon, (pris dans de la résine d’accord mais) ça fait peur aux vieux, ça préserve les lieux.
    Et une unique et bien minime omission : la chaleur. Chez moi dans les cagoinces, ça pèle, et le moment s’en trouve amoindri, au point que j’envisage l’achat d’un convecteur : je ne ferai pas l’erreur une seconde fois…
    Dric, tu es un phare !


  2. Ce Maître donut pragmatique de Didou bredouille

    Méga-vrai !! Tu n’imagines même pas le nombre de solutions à divers problèmes que j’ai trouvé après avoir simplement fait un p’tit pipi !!

    Un problème à résoudre pour toi : original ton nouveau design, mais il faut remonter un tout p’tit peu la sidebar car le lien vers les archives est tout mangé…


  3. Ce Ridicule koala rural de big mama gazouille

    où va donc se nicher l’inspiration ! j’aime à penser que c’est dans nos magnifiques wc bleus que cela t’est venu ! j’oserais rajouter que c’est bien aussi de rabattre un certain couvercle et que je sais cliquer droit mais que c’est ton site qui est pourri (Papa dit que c’est à cause de la faible résolution de mon écran, que c’est pour ça que je rame comme une malade pour écrire ces lignes!1024×768 )


  4. Ce Monstrueux bovidé inoffensif de Madame Poppins bafouille

    1. Merci de mettre dans les petits sachets prévus à cet effet ce qui doit y être mis.

    2. Mettre à disposition tout ce que Dame peut avoir oublié alors que le mois avance…

    Pour le surplus, j’ajouterais bien encore quelques commentaires triviaux mais ma réputation étant encore à faire, je vais tenter de faire bonne figure et ne pas me griller tout de suite.

    Merci de m’avoir fait rire, ma journée « merdique » se termine bien !


  5. Ce Monstrueux bovidé rural d'Albane beugle

    Mon chéri tes sujets de note m’epateront toujours …

    En tous cas, tu n’auras plus aucunes excuses pour nettoyer la cuvette des toilettes :grin: Tu sais ce qu’il te reste à faire donc !

    Je t’aime quand même va ! :mrgreen:


  6. Ce Monstrueux bovidé rural de MQB bafouille

    Merci Dric de parler de choses dont on ne parle pas assez souvent.
    On est vraiment mal foutus les humains, à devoir faire pipi caca.

    Enfin bref, quelques remarques tout de même:
    -Totalement d’accord sur la qualité du papier toilettes, c’est absolument existentiel. Il faut de la douceur pour les fesses! De même pour se laver les mains, l’hygiène impose ce minimum! On lave les mains, et on essuie! Si tout le monde pouvait faire ça! :mad: :evil:
    -Complétement d’accord sur les activités ludiques aux toilettes (déco, BDs…)
    -Un point disuctable en revanche, c’est le spectacle sonore. Evitez de nous faire un spectacle sons et lumières, on se foutra de votre gueule, dans votre dos. Et puis bon, tout le monde n’est pas censé savoir tout ce qu’on a mangé. Surtout que si ça se passe après un repas chez qqu’un, la maîtresse de maison appréciera…Un petit effort pour ne pas se faire remarquer. S’il n’y a personne, alors là, lâchez-vous!
    – Le désodorisant est cancérigène.
    – Pour les femmes qui pissent debout, j’ai vu une fermière pisser debout (ou presque, enfin j’évite les détails), elle a dû être surprise de me voir. Heureusement je suis passé vite puisque j’étais en vélo. Mais ça donnait l’impression d’une vache qui pissoyait. Par contre, je suis incapable de te dire si elle s’en est mis dans la culotte; si c’est le cas, j’espère qu’elle s’est changée après!

    En fait, tout ça pour te poser une seule question:
    Comment as-tu trouvé mes toilettes? :grin:


  7. Ce Monstrueux bovidé rural de MQB oinche

    je rajoute que pour l’utilisation de PQ, le principal est qu’on se torche.
    Par contre l’hôte doit prévoir assez de rouleaux de PQ dans les toilettes


  8. Ce Consternant mendiant frippé de Dric marmonne

    @MQB : Je ne m’en souviens pas, ce qui veut probablement dire qu’elles étaient exactement telles qu’elles doivent l’être : discrètes, propres et confortables.

    @Didou et M’man : oui faut que je revoie ma partie gauche, elle se contrefout éperdûement des résolutions inférieures au 1024 en vertical, et ça c’est pas glop. (edit : c’est fait)

    @M’man : figure-toi que c’est effectivement dans tes toilettes bleues que m’est venue l’idée, à cause de la nostalgie (j’ai tout de même utilisé ces toilettes un paquet d’années), et ensuite parce que j’ai été intrigué par votre papier toilette qui bien que mentionné « économique » était néanmoins confortable, à ma grande surprise.


Comments are closed.