Les agriculteurs sont-ils des crétins ?

Pondu le 24 août 2009

Combiner pollution et arrosage inutile : le must de l'agriculteur moderne

Combiner pollution et arrosage inutile : le must de l'agriculteur moderne

J’ai eu l’occasion de partir en vadrouille dans divers endroits de France en ce (pour une fois) beau mois d’août. Chemin faisant, j’ai pu observer à quelques reprises un phénomène qui surclasse en stupidité un scénario d’épisode des Musclés (ou de Plus Belle la Vie pour ceux qui sont nés après la fabuleuse époque du club Dorothée) : des arrosages automatiques dans les champs à 14h par 35°C.

Il me semblait pourtant que la plupart des exploitants agricoles aujourd’hui avaient un bac+5 en poche, et qu’on avait bien dû leur apprendre qu’arroser dans de telles conditions faisait évaporer la moitié de l’eau avant même qu’elle n’ai touchée une plante.

Je suppose que lors des réunions d’agriculteurs, on doit assister à ce genre de scène :

« – Ce vieux Paulo, ça fait une plombe qu’on t’avait pas vu !
– Normal les gars, entre les demandes de subventions, les manifs et les interviews où je me plains pour le Journal télé j’ai complètement oublié de cultiver mes champs, du coup j’avais pas mal de retard à rattraper !
– T’as vu, on a encore des restrictions d’arrosage cette année, font chier ces bureaucrates !
– Moi je m’en fout, j’arrose quand même. J’ai installé le nouveau Gaspi3000, ça gère tout seul l’arrosage de tous mes champs.
– Comment ça marche ce truc ?
– En fait je sais pas, c’est une sorte de gros robot qui balance de l’eau un peu partout. Heureusement que je paie pas l’eau1, vu qu’il arrose tout et n’importe quoi je serai sur la paille2 ! En plus comme il voit rien la nuit, il n’arrose que par grand soleil ou lorsqu’il pleut, son détecteur croit que le débit d’arrosage est réduit et donc il augmente la cadence. Ça noie un peu les champs mais bon, je rattrape le manque à gagner avec les assurances.
– Ça a dû te coûter une fortune ce truc !
– Pense-tu ! C’est cette Europe de merde qu’a payé bien sûr !
– Trop cool, il m’en faut un… »

On s’étonne après qu’on passe en alerte sécheresse tous les étés… D’autant qu’en fait les puits des agriculteurs vont pomper de l’eau assez profond, donc une eau qui serait très bonne à boire. Cela dit, ils nous la rendent cette eau. Bon elle est pleine de nitrates, de pesticides et d’engrais et il faut donc la traiter à grand coups de chlore, mais on ne peut pas tout avoir n’est-ce pas ?

En furetant sur le net, je ne suis pas le seul à m’interroger sur la pertinence d’une telle pratique : Sud-Ouest et une bande d’écolos.


  1. Les agriculteurs ont leurs propres stations de pompage, ce qui leur évite de payer l’eau dont ils se servent. 

  2. C’est de l’humour agricole semblable aux blagues Carambar. 

Si vous avez lu cette note, en voici d'autres qui pourraient également vous faire perdre votre temps :

Catégories : Croisade du désagréable
About Dric

Je suis globalement inoffensif.


15 commentaires à “Les agriculteurs sont-ils des crétins ?

  1. Ce Fier poissonnier étourdi de Dric bave

    Faudrait savoir, entre ceux qui me reprochent que mes notes sont trop longues et ceux qui disent qu’elles sont trop courtes… :|

    ASTUCE : pour ceux qui auraient des erreurs en voulant ajouter un commentaire, il faut vider le cache du navigateur si possible et réactualiser plusieurs fois la page.


  2. Ce Dramatique furoncle pragmatique de Jibé bafouille

    D’habitude tu es politiquement incorrect et c’est drôle, mais là je trouve que tu verses au contraire dans la facilité … C’est devenu de bon ton de critiquer les agriculteurs pollueurs strupides, alors qu’on encourage nous-même la surproduction par nos pratiques quotidiennes (notamment de consommation). L’exemple de l’arrosage à 14h en été est réel et il y a bien des gros beaufs débiles dans cette profession, comme dans l’enseignement ou l’informatique. Mais il y a aussi des agriculteurs plus inquiets du respect de la nature que les citadins promeneurs du dimanche. (Je ne parle pas pour toi !)

    Donc cette note ne m’a pas fait rire. Je dois être un peu tendu en ce moment … J’ai hésiter à casser l’ambiance par ce commentaire rageur, et puis j’ai pas voulu m’autocensurer … ça fait tellement de bien de gueuler un coup. Et c’est « tellement beau lorsque c’est inutile » !

    Bisous

    EDIT : Et en tant que Suprême Donut Tyrannique, j’ai tous les droits !!!
    EDIT bis : où as-tu pêché que les agriculteurs ne payaient pas l’eau d’arrosage ?


  3. Ce Monstrueux bovidé abruti d'Eva marmonne

    Oui je suis d’accord. On retrouve pas ta touche légendaire.
    C’est juste une intro sur l’arrosage et une partie blagouses d’agriculteurs et au final on voit que tu peux pas les blairer.
    Mais où est passé ton côté dingue? Tu l’as laissé en vacances?
    Je suis sure que t’aurais pu faire mieux.


  4. Ce Fier poissonnier étourdi de Dric bafouille

    En fait contrairement à d’habitude, j’étais passablement en rogne en écrivant cette note. Si pour une fois je suis totalement dans l’air du temps, c’est surtout un hasard.

    Avec le recul j’aurais pu faire un truc plus marrant mais du coup si je modifiais ma note maintenant vos commentaires n’auraient ni queue ni tête. Ce qui serait fâcheux pour moi, ce blog aurait la réputation d’attirer des gens à côté de la plaque et un peu idiots.

    Jibé : Si les agriculteurs gaspillent la flotte à tort et à travers, c’est que ça ne leur coûte rien. Je n’ai pas trouvé de données précises là-dessus, mais ce lien prouve que le phénomène est loin d’être marginal : http://www.bdsp.ehesp.fr/base/scripts/ShowA.bs?bqRef=337717


  5. Ce Monstrueux bovidé abruti d'Eva éructe

    En effet. Bon alors à l’avenir prends le temps de réfléchir à l’impact sur tes lecteurs.
    Et sinon fais un test auprès d’un panel pour voir ce que ça donne…


  6. Ce Sensationnel yéti cupide d'Albane bafouille

    Perso, pour une fois je trouve que tu as eu raison de parler de ce phénomène. On vit dans une région paysanne, certes. Mais quand on va se ballader dans d’autres régions et qu’on voit se gaspillage, on est en droit de se poser certaines questions.

    Allez mon Chéri :cool:


  7. Ce Monstrueux bovidé abruti d'Eva oinche

    Certes c’est bien de sensibiliser le public sur ce point, c’est juste qu’on aurait pu s’attendre à un truc plus piquant.
    ça sera pour la prochaine fois…


  8. Ce Grand tueur de vaches frippé de Bingo grommelle

    Je suis très contente que ce genre de commentaire soit publié le jour de mon anniversaire. Tu as raison de te révolter c’est une honte de voir tant de perdition au niveau de l’eau et alors leurs pesticides de m***e n’en parlons pas, je suis tout à fait d’accord pour hurler contre ça.


  9. Cet Hideux troll tyrannique de mabylone oinche

    Je suis entièrement d’accord avec l’article. Habitant la Beauce, une région céréalière, je suis toujours trés étonné de voir les lances à arrosage arroser les maïs à 14 heures en pleine chaleur, ou même quand il pleut (ce sont des arrosages automatiques). Je me suis toujours dit que pour l’image de marque de l’agriculture, ce n’était pas super!
    Je me suis également posé la question de savoir si faire pousser du maîs avec arrosage obligatoire, n’était pas une mauvaise solution, et qu’il fallait peut être laisser cette culture à des zones plus humides.
    A priori, je pense que l’agriculteur s’en sort financièrement parce que l’arrosage ne lui coûte que la facture électrique nécessaire au pompage, et que l’eau est gratuite.
    La question est de savoir si l’eau ne devrait pas avoir un coût et être payée par l’agriculteur. Et dans ce cas là, je suis sûr qu’il n’y aurait plus de culture de maîs dans la région, mais les terres sont fertiles et le choix des cultures est large.
    Cela devient de plus en plus insupportable de voir un tel gaspillage avec en plus des pompes qui fuient et qui arrosent les routes goudronnées.
    Donc, il faut faire payer l’eau aux agriculteurs.
    Voilà mon humble avis.


  10. Ce Fier poissonnier étourdi de Dric éructe

    Une taxe carbone sur l’eau quoi, dédiée aux agriculteurs qui arrosent entre 9 et 19h.


  11. Ce Dramatique furoncle pragmatique de Jibé beugle

    Le rapport dont tu donnes le lien indique en toutes lettres qu’en Bretagne, région la plus intensive de France, la part d’exploitations utilisant une eau privée (donc gratuite) est de 50%, donc de bien moins ailleurs, probablement. Donc les agriculteurs utilisent majoritairement une eau qu’ils paient, et seuls les gros producteurs riches peuvent se permettre de gaspiller leur eau.

    Je suis d’accord avec la nécessaire transformation de l’agriculture dans la Beauce, dans les régions d’élevage intensif, etc. Mais les généralisations sur les agriculteurs pénalisent d’abord les paysans et les petits agriculteurs, ceux qui essaient justement d’améliorer leur image, trop souvent caricaturale. J’ai rencontré beaucoup d’agriculteurs pendant mes études ou à titre professionnel, et la plupart sont sensibles aux questions écologiques.

    Évidemment, c’est débile d’arroser à 14h, de faire pousser du maïs dans des régions sèches, etc. Mais quand on critique les engrais, il faut garder à l’esprit que c’est grâce aux engrais qu’on a pu donner à manger à tout le monde. Et il faudrait m’expliquer comment nourrir tout le monde sans engrais, ni irrigation.

    Bref il y a évidemment de grands progrès à faire pour entraîner une mutation profonde de l’agriculture vers un modèle plus durable et respectueux des ressources, mais on est loin de la caricature « agriculteur = arroseur pollueur ».

    Mais je te kiffe quand même Dric !


  12. Ce Fier poissonnier étourdi de Dric marmonne

    Il est bien évident que seuls les gros céréaliers ont les moyens de se faire creuser des puits. Du coup ma note les visais eux, pas les petits agriculteurs bio qui végètent dans leur coin (et que je ne plains pas, ils ont un train de vie de toute façon supérieur au mien). Quand au truc de la culture intensive qui sauve le monde, je suis sceptique.


Comments are closed.