Mes mots-clés (Part. 1)

Pondu le 19 avril 2007

En consultant la liste des mots-clés utilisés pour arriver jusqu’à mon site, j’ai vu ceci :

« Mon mec est feignant, que faire ? »

Ah ah, judicieuse question1. Nous supposerons pour la suite des évènements que la personne qui pose ainsi la question est une jeune femme, que nous appellerons Lisa.

Chère Lisa,  ton mec est une feignasse. D’abord c’est toi qui le dis, si ça se trouve il n’est pas du tout de cet avis, si ça se trouve il est même de bonne foi en protestant contre ton affirmation. Mais admettons que tu aies raison. Alors, ma petite Louise, quel est son crime ? Il ne range pas ses chaussettes sales dans la panière, il s’essuie les mains avec le mauvais torchon, le torchon à vaisselle ? Pire, il laisse traîner les propectus sur la table ? Mon dieu, quel salaud…

Maryse, il faut que tu saches que les hommes ont probablement des dispositions génétiques au bordel. De plus, ils sont beaucoup plus pragmatiques. Pourquoi se pourrir la vie avec des détails, alors qu’on vit bien moins stressé en se laissant un peu aller. Marie, tu dois te dire : « Mais de quoi se mêle cet abruti ? ». Alors d’abord c’est toi qui est venue me chercher avec ta recherche sous Google, donc tu restes calme je te prie, ensuite je suis extrêmement bien placé pour t’aider à comprendre ton bonhomme puisque je suis moi-même un feignant. Alors Malika, tu la ramènes moins hein ?

 D’abord, évaluons ensemble le degré de feignantise de ton homme : a) refuse-t-il toute tâche ménagère ? b) S’y plie-t-il, mais de mauvaise foi ? c) Es-tu simplement obligée de lui dire quoi faire dans votre petit nid ?

a) Ecoutes ma grande, si ton mec refuse de comprendre qu’un couple c’est avant tout du partage, je te suggère fortement de songer à trouver quelqu’un d’autre, et si tu t’y refuses et bien acceptes ton sort.

b) Aïe aïe aïe, Marina, le ménage c’est vraiment un truc super chiant, et tu voudrais qu’il le fasse avec le sourire ? Un homme c’est comme une femme, ça adore se plaindre. Alors tu vas dire : « Ah ouais, et bien moi je me plains pas, et il faut que je fasse tout dans cette maison ! ». Vraiment Manon, et qu’est-ce que tu es en train de faire là ?

c) Oooh, pauvre petite chose, tu es obligée de dire à ton mec quoi faire ! Tu donnes un ordre et il l’exécute. Il te permet d’assouvir ton besoin maladif de tout contrôler et tu trouves le moyen de lui en vouloir ? Allons Aurore, ce n’est pas sérieux. Regardes, tu aurais pu tomber sur le cas a) ou b), et là quand même tu nous chies une putain de pendule king size parce que ton gars est seulement ‘presque’ parfait au lieu d’être un demi-dieu descendu sur Terre pour répondre à tous tes désirs.

Voilà Claire, j’espère avoir répondu à tes attentes avec toute la clarté dont je dispose. Bien sûr, tu n’es pas obligée de me croire, je comprends que mon discours ait l’air d’être machiste, aigri et persifleur. Et en fait, c’est le cas. N’empêche que tu as désormais un point de vue purement masculin sur ton affaire, et que ce que ton mec ne t’as pas dit (sinon tu n’aurais pas googlé2 ta question), moi je te le révèle. Et gratuitement en plus. Par contre, pour les solutions à ton problème, j’ai bien quelques idées mais à tous les coups ça te plaira pas, je ne les aborderai donc pas.

Sauf que tu ne verras jamais cette note ma chère Nadine, car soit tu t’es résignée, soit tu as largué ton bonhomme, mais en tout cas je doute que tu revienne ici spécifiquement pour voir si j’ai pas par hasard répondu à ta question. Donc c’est ballot, j’ai fait une belle note pour rien3.


  1. Il est d’ailleurs étonnant que la personne formule sa requête sous forme de question à Google, qui devient dans la tête des gens une sorte de gourou qui aurait réponse à tout. 

  2. En anglais, on utilise maintenant to google pour désigner la recherche sur google.  

  3. Oui je sais, toutes mes notes sont inutiles. Je vous vois vous demander devant votre écran pourquoi, mais pourquoi vous perdez votre précieux temps pour lire toutes ces âneries. 

Si vous avez lu cette note, en voici d'autres qui pourraient également vous faire perdre votre temps :

Catégories : Croisade du désagréable, Plaignez-moi
About Dric

Je suis globalement inoffensif.


5 commentaires à “Mes mots-clés (Part. 1)

  1. Ce Vénérable lutin étourdi de norbert postillonne

    tu aimes bien les noms en M non?…

    pauvre marie-louise


  2. Ce Déconcertant poney terroriste de Léontine grommelle

    Merci d’avoir répondu à ma question. Mon mec est actuellement enchaîné au radiateur de la cuisine, obligé à frotter le sol avec un cure -dent et une savonnette, depuis avant-hier matin. Mais grâce à toi j’ai compris que je ne devais pas être trop dure avec lui, aussi je lui ai mis une gamelle, pour qu’il puisse manger quelques croquettes après avoir bien frotté.


  3. Ce Vénérable lutin étourdi de norbert marmonne

    snif snif…

    ça sent le jibé par ici!


  4. Ce Sensationnel yéti tyrannique de MQB postillonne

    Tout à fait pertinent cet article. Par contre Dric, n’oubliE pas qu’à l’impératif, les verbes du premier groupe ne prennent pas de S.
    –>Mange ta soupe.
    –>Trompe ton mari
    –>Frotte bien le carrelage
    –>Pète pas plus haut que ton cul.


  5. Ce Fier poissonnier désinvolte de Dric brait

    Ah ouais ? Ben moi j’aime pas l’impératif !
    Et… snif… mais oui, c’est vrai que ça sent le Jibé !


Comments are closed.